Démarche visant à prévenir et combattre l’intimidation et la violence à l’école
Avec l’arrivée de la loi 56 visant à lutter contre l’intimidation et la violence à l’école en 2012, l’école secondaire La Calypso a mis en place un plan de lutte pour y arriver.

L’accompagnement des élèves et du personnel a été confié à Mme Nathalie Dassylva, technicienne en travail social. Les parents sont d’ailleurs invités à communiquer avec elle pour toute plainte ou préoccupation concernant leur enfant en matière d’intimidation. Vous pouvez la rejoindre au 819-732-3221 au poste 4123 ou par courriel à la technicienne en travail social.

Vous trouverez ci-contre les documents relatifs à notre démarche. Nous vous invitons à en prendre connaissance et à partager vos réflexions avec votre enfant.

Définitions des comportements proscrits d’intimidation et de violence selon l’article 13 de la Loi sur l’instruction publique:
Toute manifestation de force, de forme verbale, écrite, physique, psychologique ou sexuelle, exercée intentionnellement contre une personne, ayant pour effet d’engendrer des sentiments de détresse, de la léser, de la blesser ou de l’opprimer en s’attaquant à son intégrité ou à son bien-être psychologique ou physique, à ses droits et à ses biens. (Loi 56, 2012)

Tout comportement, parole, acte ou geste délibéré ou non à caractère répétitif, exprimé directement ou indirectement, y compris dans le cyberespace, dans un contexte caractérisé par l’inégalité des rapports de force entre les personnes concernées, ayant pour effet d’engendrer des sentiments de détresse et de léser, blesser, opprimer ou ostraciser. (Loi 56, 2012)

Précision concernant les gestes de violence et d’intimidation : ces comportements sont inacceptables, que ce soit dans la cour d’école, dans l’école elle-même, dans la classe, par le biais de l’électronique (cyberintimidation) ou dans les autobus scolaires.

Opposition entre deux ou plusieurs élèves qui ne partagent pas le même point de vue. Le conflit peut entraîner des gestes de violence. Lors d’un conflit, les personnes discutent vivement et argumentent pour amener l’autre à partager leur point de vue. Les deux personnes sont sur un pied d’égalité et se sentent libres de donner leur version. Il n’en résulte aucune victime même si les deux peuvent se sentir perdants.